Floride : les filles transgenres ne participeront pas aux compétitions sportives scolaires féminines


Pixabay / Andrzej Rembowski


« La Floride restera forte et protègera les sports et les opportunités des femmes »

Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a signé une loi, le 1 juin dernier, interdisant aux femmes et aux filles transgenre de concourir dans les compétitions sportives des établissements publics (AFP).


Il s'explique notamment dans un tweet : « En Floride, nous allons faire ce qui est juste et nous ne seront pas intimidés par la pressions des sociétés "woke". Ils ne dicteront pas les politiques en Floride - ni maintenant, ni jamais. La Floride restera forte et protègera les sports et les opportunités des femmes ».

A contre courant, il « souhaite préserver l'intégrité de ces compétitions sportives ». « Nous allons nous baser sur la biologie et non pas sur l'idéologie ».


La mesure devrait entre en vigueur le 1 juillet prochain. Elle imposera aux filles et aux jeunes femmes d'indiquer leur sexe biologique, à l'aide de leur certificat de naissance, pour s'inscrire dans une équipe.


Et d'ajouter que la présence d'enfants transgenres dans les équipes féminines « nourrit la transphobie et met en danger des enfants vulnérables sans raison ».


Controversé, il n'est pourtant pas le seul à s'exprimer publiquement en ce sens. Dans ce combat, il a reçu un soutien important, celui de Caitlyn Marie Jenner : « je ne m'attendais pas à ce qu'on me pose cette question lors de mon café du samedi matin, mais je suis clair sur ma position. C'est une question d'équité et nous devons protéger le sport des filles dans nos écoles. » Cette prise de position est très importante car Caitlyn Jenner est l'une des mieux placée pour évoquer ce danger. Transexuelle, elle a changé de genre en 2015, après avoir brillé en tant qu'athlète masculin et remporté la médaille d'or au décathlon des Jeux Olympiques de Montréal, en 1976.




223 vues0 commentaire

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance