France Télé conditionnera ses financements au pourcentage de personnes "perçues comme non blanches"


Dans un entretien accordé au Monde, Delphine Ernotte annonce que le « fil rouge » de son nouveau mandat à la tête de l’audiovisuel public sera la représentation de la diversité à l’écran, notamment des personnes « perçues comme non blanches. »


La présidente de France télévision affirme que « d’après le CSA, les personnes « perçues comme non blanches » représenteraient environ 25 % de la société française, contre 15 % à la télévision. »


« La distorsion entre la réalité et sa représentation à la télévision est trop grande. Nous allons donc évaluer la représentation à l’antenne afin de nous fixer des objectifs pour 2021. »


Pour imposer ces objectifs aux producteurs, elle assume une méthode radicale : conditionner les financements aux pourcentages de personnes non blanches dans les projets.

« Ma méthode, c’est compter, partager, changer. Aux États-Unis, on dit : « No diversity, no commission ». On ne finance pas un projet quand la diversité n’est pas représentée. »


Delphine Ernotte ne fait, en réalité, que poursuivre la mission qu’elle s’était fixée dès son premier mandat : évincer les « hommes blancs de plus de 50 ans » de la télévision.

212 vues0 commentaire

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance