top of page

Le Parti républicain américain engage une offensive contre la promotion et le financement du wokisme


Congrès Américain - © Pixabay


Jim Banks, membre du Congrès américain pour l'Indiana, a annoncé début janvier son intention de créer au sein de la Chambre des Représentants un groupe parlementaire pour combattre le « wokisme institutionnalisé » qu'il dit présent dans toutes les forces les plus puissantes de la nation (entreprise, presse, universités, armée...).


Il est vrai que Joe Biden, dès son entrée en fonction, s'était focalisé sur le fait d'« intégrer les principes, les politiques et les approches d'équité dans l'ensemble du gouvernement fédéral » et pour ce faire, il a procédé immédiatement à des changements radicaux comme... l'intégration de nouveaux préfixes de genre pour le contacter, ou l'intégration des athlètes transgenres dans les compétitions de femmes par exemple.


On peut notamment lire « que signifie « éveil » pour ces soi-disant opprimés ? Cela veut dire un statut privilégié, l'exemption de certaines lois et normes, et la reconnaissance publique que leurs opinions sont irréprochables - elles ne peuvent pas être contredites, mises en doute, mais doivent être crues. »


Le groupe parlementaire aura pour mission de coordonner des projets de loi et des amendements pour cesser le financement des programmes "woke" que le Congrès finance actuellement. Il est également prévu que ces membres se réunissent lors de dîners ou de réunions informelles pour échanger sur les manières de lutter contre l'emprise de ces wokistes sur les secteurs public et privé.


Selon Jim Banks, il est à présent urgent de mettre un terme à l'endoctrinement woke qui prend chaque jour de l'ampleur et de mettre un terme à son financement par l'État fédéral.



164 vues0 commentaire

Hozzászólások


Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance 

bottom of page