Manspreading

Le manspreading nous vient une nouvelle fois des États-Unis. Le mot apparaît la première fois en 2008, puis se diffuse grâce à la création d’un Tumblr que des féministes américaines lui ont consacré à partir de 2013.


Composé des termes « man » (homme) et « spreading » (diffusion, étalement, propagation), la traduction française serait donc l' « étalement masculin ». Il s'agit du fait, pour les hommes, d'écarter les jambes notamment quand ils sont assis dans les transports.

Les militantes opposent ce terme à celui de « womancrossing » (composée de « woman » : femme et de « cross » : croiser) qui consiste pour les femmes à croiser les jambes dans les mêmes lieux. Comme elles le font souvent en créant un concept pour décrire un aspect assez banal de la vie quotidienne, elles le politisent et le radicalisent. L’écartement des jambes devient le symbole de la volonté des hommes de dominer l’espace public.


Plusieurs villes, comme New-York, Madrid et même Paris ont tenté d’interdire le manspreading.


À ne pas confondre non plus avec mansplaining !

94 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les “unwashed” sont des personnes qui pour des raisons idéologiques (rejet de l'hygénisme, décroissance) décident de ne pas se laver tous les jours et de limiter le nombre des douches prises. Né aux E

GINK - - Green inclination, no kid Ce terme désigne les personnes qui font le choix, pour des raisons écologiques, de ne pas avoir d'enfant. Une étude parue dans The Lancet Planetary Health en septemb

C'est la Une du magazine Vogue de février 2022 a remis le “blackfishing” en haut de l'affiche. La star de télé-réalité Kim Kardiashian y apparaît avec un teint plus foncé que d'habitude et certaines d

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance