Nathalie Portman réécrit les Fables de La Fontaine pour les rendre plus « inclusives ! »



Après les oeuvres de Disney, ce sont désormais les Fables de La Fontaine qui sont visées par les censeurs du politiquement correct. L’actrice Nathalie Portman, dans un livre qu’elle a modestement intitulé « Nathalie Portman’s Fables », s'attaque à trois des plus célèbres oeuvres de Jean de La Fontaine pour les rendre plus « adaptées à la culture contemporaine », plus inclusives, féministes et écologiques.


« Le lièvre et la tortue », « Les 3 petits cochons » et « le rat des villes et le rat de champs » sont ainsi passées à la moulinette de la doxa militante actuelle. Effacé le Lièvre, symbole machiste, son rôle sera désormais tenu par la hase, sa femme. Quant à nos trois petits cochons, ce n'est plus le sens de l'effort et celui du travail qui les sauvera mais leur engagement éco-responsable en faveur du zéro plastique.


Comme le rappelle l’actrice, « les livres de notre enfance ont une place particulière dans nos vies (…). Ils sont un moyen d’inculquer des valeurs aux enfants et aux parents ». Inculquer de nouvelles valeurs. Remplacer la morale de chacune de ces Fables par une autre plus en phase avec les combats militants féministes et écologistes. Voilà les objectifs que Nathalie Portman partagent avec l’ensemble des militants de la déconstruction. Ces derniers voient dans toutes oeuvres qu’ils n’ont pas écrites des stéréotypes dangereux à déconstruire.

406 vues0 commentaire

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance