top of page

Propagande Trans, ça continue : après le planning familial, c'est au tour de la CAF


Page d'accueil du site de la CAF


Quand certains dénoncent la médicalisation précoce des enfants, d'autres préfèrent en faire la promotion.


Il y a quelques mois, le planning familial diffusait une campagne pour nous expliquer que les hommes aussi peuvent être enceints... ce qui avait déclenché de vives indignations sur les réseaux sociaux notamment. Un lexique expliquant les nouveaux mots et concepts utilisés par trans-activistes avait également vu le jour !


C'est à présent au tour de la caisse des affaires familiales de nous expliquer, en page de garde de son « magazine vie de famille » comment bien accompagner son enfant trans.

Si l'on se réfère à l'article que le site propose à ce sujet - on peut lire « signe d'une évolution des mentalités, de plus en plus d'enfants et d'adolescents se déclarent non-binaires ou d'un autre genre que celui assigné à leur naissance ». Après l'article, de nombreux autres liens permettent d'"aller plus loin" (on retrouve d'ailleurs un lien vers le planning familial).


Alors que la plupart des pays qui furent les pionniers des transitions de genre (Suède, Angleterre...) font machine arrière et mettent en place des moratoires sur les transitions précoces se rendant compte que de nombreux jeunes finissent par regretter leurs choix, la France ne fait pas preuve de la même prudence. Au contraire, elle continue d'embrasser la cause des associations les plus radicales et les plus militantes qui espèrent banaliser ce genre d'opérations.

537 vues0 commentaire

Comments


Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance 

bottom of page