Safe Space

Un safe space se traduirait par « espace sûr » ou « espace sans danger ». Ces espaces sont également appelés « espaces positifs ».


Il s'agit de lieux où des personnes « habituellement oppressées, marginalisées ou discriminées » pour leur appartenance à des "groupes sociaux" pourraient se réunir entre elles pour parler sans craindre d'être « agressées » ou « attaquées ».


Ce concept vient des États-Unis, dans les années 1960, et était dédié aux personnes homosexuelles, bisexuelles et transsexuelles avant d'être étendu aux mouvements féministes.

En France, les ancêtres des safe spaces étaient les « réunions en non-mixité » créés lors de la fondation du Mouvement de libération des femmes (MLF) dans les années 1970.


À présent, les safe spaces et les réunions non-mixtes se diversifient au-delà des questions de "genre", "d'orientation sexuelle", ou de "race" touchant également les questions religieuses, le surpoids et on imagine assez facilement la capacité de nouveaux groupes à se former pour ne pas risquer de « subir des micro-agressions » ou d'entendre des « propos offensants ».


139 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les “unwashed” sont des personnes qui pour des raisons idéologiques (rejet de l'hygénisme, décroissance) décident de ne pas se laver tous les jours et de limiter le nombre des douches prises. Né aux E

GINK - - Green inclination, no kid Ce terme désigne les personnes qui font le choix, pour des raisons écologiques, de ne pas avoir d'enfant. Une étude parue dans The Lancet Planetary Health en septemb

C'est la Une du magazine Vogue de février 2022 a remis le “blackfishing” en haut de l'affiche. La star de télé-réalité Kim Kardiashian y apparaît avec un teint plus foncé que d'habitude et certaines d

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance