top of page

La science de plus en plus remise en question par les 18-24 ans


© Pixabay


Une étude de l'IFOP publiée ce jeudi 12 janvier pour les fondations Reboote et Jean-Jaurès montre la remise en cause de la science par la jeune génération.


19% des jeunes âgés de 18 à 24 ans souscrivent à l’idée que « les pyramides égyptiennes ont été bâties par des extraterrestres » et que les américains ne sont pas allés sur la lune.

Ces résultants font notamment suite à la diffusion de séries fantastiques sur ces questions.

Ils sont également 1 sur 5 à penser que la terre est plate.


L'utilisation des réseaux sociaux et la crise de la Covid 19 ne sont pas étrangers à la défiance contemporaine pour la science ; en effet, l'étude démontre une corrélation entre croyances irrationnelles et utilisation des réseaux sociaux là où par exemple on a pu voir diffuser de nombreuses fake news médicales.


Seuls 33% des jeunes de 18 à 24 ans estiment que la science « apporte à l’homme plus de bien que de mal », ils étaient plus d'1 sur 2 à le penser il y a 50 ans.

Plus terrifiant encore, plus d'1 jeune sur 4 croit au créationnisme : « les êtres humains ne sont pas le fruit d’une longue évolution d’autres espèces […] mais ont été créés par une force spirituelle (ex : Dieu) ». Ces résultats se hissent à près de 3 jeunes sur 4 pour les musulmans.


À l'heure où l'enseignant se veut pourfendeur du mal(e) grâce à la transmission de la culture woke à ses élèves, il faudrait probablement penser à réinvestir cette énergie sur l'apprentissage des fondamentaux... car pour la petite confidence, Jules Ferry n'était ni un extraterrestre, ni même un bateau !



334 vues2 commentaires

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance 

bottom of page