Toujours plus progressistes : le "racisme de volume" voit le jour


Image par Pexels de Pixabay


Comme le révèle un article de Marianne ce jour, un collectif prétendument "antiraciste" (lire plutôt dans leur description « espace pour les Nord-Africains » - NEOIFRI ; fait ébruiter le concept de "racisme de volume" en lui donnant également un nouveau nom : la "discrimination de décibels".


Initialement, ce concept de « volume racism » a été développé par un militant antiraciste américano-palestinien - Sbeih - suivi par de nombreux followers sur les réseaux sociaux.


Le racisme de volume qu'est-ce que c'est ? Ce serait le fait de trouver que des personnes sont bruyantes, que des rassemblements sont bruyants etc... selon le militant antiraciste Sbeih, des personnes « noires ou arabes » à qui il « arriverait de parler fort » seraient jugées par « des personnes blanches » ; et ce serait donc raciste !

L'article de Marianne donne l'exemple pris par la militante féministe intersectionnelle Zazem d'un restaurant dans lequel des personnes blanches iraient dire à une table de personnes "racisées" qu'elles font trop de bruit. Elle considère ce concept « génial et hyperpertinent ».

De nombreux exemples de racisme de volume existeraient également sur Instagram et TikTok.



Un petit retour historique...

Pourtant, comme le rappelle l’historienne Virginie Girod, spécialiste de l’Antiquité, « historiquement, parler fort est une fonction sociale, il faut parler fort dans l’espace public pour se faire entendre. À Rome, les discours se font en extérieur et doivent être entendus, ils sont même relayés par des hérauts qui permettent aux personnes plus loin d’entendre, comme des amplificateurs vocaux. Parler fort est une fonction citoyenne ». Bref, vous l'aurez bien compris, si le fait de parler fort vient de Rome - on oserait pas reprocher une appropriation culturelle à ces communautés qui se sentent viser, il ne faut pas non plus dire que le bruit nous dérange, pour éviter un procès en racisme de volume.


Quel sera le prochain racisme ?...




97 vues0 commentaire

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance