Colorisme

Le « colorisme » est souvent défini comme une forme de racisme intériorisé. Il serait le résultat de stéréotypes imposés par les colons « blancs » et qui auraient fini par instaurer une forme de hiérarchie au sein même des populations noires, en fonction des nuances de leurs carnations.


Selon ce principe, les personnes à la carnation plus claire, les « lightskins » bénéficieraient de privilèges en comparaison des personnes à la peau plus foncée, les « darkskins ». Cette règle semble toutefois souffrir d’exceptions, puisque certaines militantes, comme la blogueuse « because I am Noire », soulignent que les femmes sont bien plus souvent « pénalisées » par la teinte foncée de leur peau que les hommes noirs.


Les débats qui entourent cette notion enflamment régulièrement les réseaux sociaux et contrairement à ce que l’on pourrait croire a priori de cette définition, les « lightskins » ne font pas toujours figure de privilégiés.


Sur les réseaux, elles sont souvent rejetées hors de la « vraie » communauté noire, car elles ne subiraient pas les mêmes discriminations que les « darkskins ».










262 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les “unwashed” sont des personnes qui pour des raisons idéologiques (rejet de l'hygénisme, décroissance) décident de ne pas se laver tous les jours et de limiter le nombre des douches prises. Né aux E

GINK - - Green inclination, no kid Ce terme désigne les personnes qui font le choix, pour des raisons écologiques, de ne pas avoir d'enfant. Une étude parue dans The Lancet Planetary Health en septemb

C'est la Une du magazine Vogue de février 2022 a remis le “blackfishing” en haut de l'affiche. La star de télé-réalité Kim Kardiashian y apparaît avec un teint plus foncé que d'habitude et certaines d

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance